Le gouvernement israélien doit rendre possible la reprise du processus de paix

Publié le par MJS 18

 

 

Les Jeunes Socialistes condamnent fermement l’usage disproportionné de la force contre une flottille humanitaire au large de Gaza. Ce drame met un peu plus l’accent sur l’aspect inhumain du blocus de ce territoire, à l’asphyxie depuis de longs mois.

 

Mais depuis septembre 2009, c’est le gouvernement israélien le plus à droite de l’histoire du pays, mené par le conservateur Benyamin Netanyahu allié à la droite ultra religieuse, mais auquel participe également le Parti travailliste, qui multiplie provocations et signes de fermeture, à l’inverse de l’attitude responsable et ouverte qu’impose la nécessité de mener à bien le processus de paix.

Ainsi, les programmes de constructions de colonies se poursuivent, y compris à Jérusalem Est, contre l’avis de la communauté internationale et à l’encontre de tous les accords passés jusque là avec l’autorité palestinienne.
Cette politique à la fois dangereuse et contre-productive est fortement condamnée par le MJS qui n’y voit qu’une dérive populiste du gouvernement Netanyahu, tentant de se rallier les éléments les plus radicaux de la droite. Les émeutes qui ont éclaté dans les territoires aux cours des derniers mois sont le résultat de cette politique qui ne peut mener qu’au retour de la violence intercommunautaire dans une région ayant déjà connu son lot de drame humain au cours des 20 dernières années.

 

Il est urgent de retrouver le chemin de la paix

 

Le MJS appelle à la reprise de l’acheminement des biens de première nécessité et de construction dans la bande de Gaza, au gel immédiat de la colonisation et à un démantèlement progressif et négocié des colonies israéliennes. Mais c’est bel et bien la création d’un véritable Etat palestinien viable qui constitue la seule solution pour aboutir à une paix durable dans la région, garant de la sécurité d’Israël et du respect du peuple Palestinien.

 

Nous nous félicitons de la décision prise il y a plusieurs semaines par nos camarades des Jeunes Travaillistes israéliens de s’opposer à la participation de leur parti mère à ce gouvernement de droite dure. Nous les soutenons dans ces démarches qui les rapprochent du reste de la gauche israélienne porteuse de projets de paix, comme le Meretz.

La paix en Cisjordanie passe par la coexistence effective de deux Etats Israélien et Palestinien sur la base des frontières de 1967 et par la lutte contre tous les extrémismes religieux et politiques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article